Tout sur l’éclairage de la salle de bains

La salle de bains, c’est deux heures de présence par jour par personne. La salle d’eau détient ainsi une place importante dans la maison. La luminosité est un sujet à développer en conséquence. Le choix de l’éclairage est primordial pour la salle de bains, entre néon, spot, plafonnier ou encore appliques…

1.     Quid de l’éclairage fonctionnel et général dans la salle de bains

Lorsqu’une rénovation de salle de bain sur Cournonterralest prévue, vous devez vérifier votre éclairage. Lorsque la salle de bains n’est pas pourvue de fenêtre, l’éclairage devient une nécessité. De plus, il imprime l’ambiance dans cette pièce tout en rajoutant un certain confort. Comment choisir celui qui ira le plus avec la salle de bains ?

L’éclairage fonctionnel pour une petite salle de bain

La superficie de la salle de bain est un élément conditionnant l’éclairage. Avec une petite salle d’eau, le type fonctionnel y est parfaitement adapté. Il repose sur le principe de l’installation de plusieurs sources lumineuses à certains endroits de la salle de bains, miroir, évier, au-dessus de la douche…

Spots et appliques sont donc à solliciter dans le cas. L’installation veillera au niveau, idéalement à hauteur du visage. Une mauvaise disposition de ces éléments lumineux peut produire des effets désagréables au miroir. Ces derniers se caractérisent par une lumière directe et précise et non agressive pour les yeux. Les rayons jaunes ou blancs ne sont donc par conseillés.

L’éclairage général pour illuminer l’ensemble de la salle de bain

Comme son nom l’indique, l’éclairage général ou global se dispose au plafond pour produire l’éclairage suffisant à l’ensemble de la salle de bains. Il reproduit la lumière du jour dans la pièce grâce aux sports LED encastrés ou encore les plafonniers. La détente est au rendez-vous avec cette luminosité discrète, douce et peu agressive.L’éclairage fonctionnel et général peut s’associer dans une salle bain moyenne ou de grande taille. Ce double éclairage permet d’éclairer convenablement la salle de bains.

2.   L’éclairage d’ambiance dans la salle de bains

Une atmosphère est obtenue d’un éclairage d’ambiance qui vient compléter l’éclairage fonctionnel et général. La salle d’eau deviendra plus cosy, propice à la détente. La lumière produite peut être jouée en fonction des préférences et des moments de la journée. Elle comprend, entre autres, la douce, la franche ou encore la rasante. Rubans de LED, petits spots encastrés, pommeau de douche lumineux et bien d’autres encore sont les produits qui sont nécessaires pour ce projet.

3.   Sécuriser sa salle de bain : les normes à respecter

Qui dit lumière, dit électricité, d’où des dispositions sont à prendre lors des installations. Pour information, la salle de bain est soumise à la norme NFC 15-100. Cette dernière permet de diviser la salle de bain en trois segments ou « volumes » :

  • Le volume 0 concerne la zone qui est exposée à l’eau, à savoir le bac de douche ou l’intérieur de la baignoire. Logiquement, l’électricité ne doit pas être identifiée dans cette zone.
  • Le volume 1 délimite les parties de la salle de bain qui peuvent recevoir des projections d’eau. Ces dernières sont identifiées à 2,25 mètres du volume 0. L’éclairage n’est pas autorisé dans cette zone. Cependant, il reste des possibilités d’y agencer quelques-uns à condition de respecter certaines règles telles que l’indice de protection IPX5, la basse tension et l’installation de l’interrupteur en dehors des volumes.
  • Le volume 2 est appelé zone d’éclaboussures d’eau. Il est situé dans un rayon de 60cm du volume 1. Ainsi, tout appareil électrique ne doit pas y être observé. Pour permettre l’installation d’un éclairage dans cette zone, les équipements doivent justifier d’un indice de protection IPX5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *